Ville de Vigneux-sur-Seine     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Cadre de vie > Protection de l’Environnement

Article

La circulation des véhicules motorisés dans les espaces naturels est généralement interdite

Depuis plusieurs années, les aficionados de motos tout terrain, de quads et autres engins motorisés s’adonnent à leur passion au cœur même de la forêt, occasionnant une gêne importante pour les promeneurs et cyclistes mais aussi une dégradation des lieux et une perturbation de la faune et de la flore. L’activité de cross, sur un terrain non aménagé, représente également un véritable danger pour les usagers et les motards eux-mêmes.

En vertu de l’article R-331-3 du Code forestier, cette pratique est interdite sur les routes non ouvertes à la circulation dans les forêts publiques, comme viennent le rappeler les nombreuses informations apposées sur les aires d’accueil. En période estivale, de nombreux contrôles sont réalisés par l’ONF, les contrevenants s’exposent à de lourdes amendes (jusqu’à 1500 euros) et, selon les cas, à la possible mise en fourrière du véhicule.

|center

En Ile-de-France, la fréquentation des forêts domaniales par le public induit la
pratique d’une multitude d’activités : activités pédestres, équestres, cyclistes ou
d’escalade… Or, depuis plusieurs années les sports motorisés sont devenus une
pratique en vogue qui connait aujourd’hui un réel engouement.
Pourtant, la circulation des véhicules à moteur, en dehors des voies ouvertes à la
circulation publique (routes nationales, départementales, communales et les
chemins ruraux), impacte sensiblement les milieux naturels (altération des
habitats), la faune (dérangement, modi-cation du comportement) et la -ore
(écrasement de jeunes plants, pollution due aux hydrocarbures). Occasionnant
une nuisance importante pour les promeneurs, cyclistes ou autres cavaliers, elle
entraîne également une dégradation des sentiers et chemins forestiers. Sans
compter que l’activité de cross, sur un terrain non aménagé, représente un vrai
danger pour les usagers et les motards eux-mêmes !
A-n de concilier protection de la nature et activités humaines, la circulation des
véhicules motorisés dans les milieux naturels est très réglementée. Ainsi, en forêt,
la pratique des sports motorisés n’est pas autorisée sur l’ensemble des routes
présentant une signalisation matérialisée par un panneau d’interdiction ou une
barrière (même ouverte). Cela concerne tous les engins terrestres à moteur, du
véhicule de tourisme à la moto en passant par le 4x4 ou encore le quad.
Toutefois, ceux utilisés pour les services publics de secours (pompiers, police) ou à
des -ns professionnelles liées à la protection et à la gestion des massifs (tracteurs,
véhicules de service ONF, exploitants forestiers, etc.) ne sont pas concernés par
cette interdiction.

Jusqu’à 1 500 euros d’amende

Avec l’arrivée des beaux jours, l’ONF organise conjointement avec les services
de police, de gendarmerie et de l’ONCFS, plusieurs opérations de police
environnementale pour limiter la circulation des véhicules à moteur dans les
espaces naturels. En vertu du Code forestier, les contrevenants s’exposent à de
lourdes amendes pouvant aller jusqu’à 1500 euros et, selon les cas, la mise en
fourrière de leur véhicule. Tout au long de l’année, l’ONF e-ectue, par ailleurs,
un important travail de prévention et d’information pour dissuader ces
pratiques en forêt.

In fine, la pratique à des fns de loisirs de ces engins doit être cantonnée aux
terrains autorisés puis aménagés spécialement à cet effet.


Rechercher sur ce site :
{Ville de Vigneux-sur-Seine} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional