Ville de Vigneux-sur-Seine     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Nous connaitre > Vigneux en un clin d’oeil

Article

Patrimoine historique et naturel

Le territoire municipal conserve des espaces naturels privilégiés, constitués d’espaces verts et de plans d’eau. La ville conserve de son passé plusieurs vestige, dont un menhir d’époque néolithique. Elle possède aussi quelques bâtiments remarquables.

|center

Le lac du Château Frayé
Place Marx Dormoy
Le lac du Château Frayé, figure emblématique de Vigneux-sur-Seine, a donné son nom à un quartier entier. Sa forme originale de clé avec une base rectangulaire et une partie circulaire au nord se reconnaît aisément sur les cartes. L’île sertie d’une magnifique cascade offre un agréable refuge aux oiseaux : hérons, canards, poules d’eau et cygnes. Les origines du lac remonteraient aux années 1760 – 1780, époque de création de nombreuses pièces d’eau.

Le lac Montalbot
Rue du Maréchal Leclerc
Avec plus de 44 hectares, constituant ainsi l’un des plus grands plans d’eau de la région parisienne, le lac Montalbot se prête parfaitement à la pratique de la voile, du canoë-kayak et d’autres sports nautiques. Quant aux pêcheurs, ils peuvent taquiner gardons, tanches, poissons - chats, sandres et carpes. Pour admirer des paysages plus sauvages et plus authentiques, il vous suffit de passer le pont. On trouve aussi tout autour du lac de petites plages aménagées, idéales pour pique-niquer.

L’église Saint-Pierre
16, rue Jean Corringer
Construite en 1909, cette église conserve plusieurs vestiges datant du XIIe siècle. Sous le clocher, on trouve un pilier du XIIIe siècle et un sarcophage découvert lors de fouilles archéologiques sur le site de l’ancienne église, chemin des Mousseaux, démolie après la Révolution. Un baptistère, donné en 1970 supporte l’autel de l’église. Auparavant, il servit pendant deux siècles d’abreuvoir dans la cour de la ferme du Petit-Noisy.

La chapelle Notre-Dame des Sables
40, rue Pierre Brossolette
Cette chapelle a été érigée n 1932 sur la "route [puis la rue] des Sables". Elle tire son nom du quartier où elle a été érigée. La chapelle a été reconstruite en 1999. Depuis, la messe de Noël y est célébrée chaque année.

Le château des Bergeries
Avenue de la Tourelle
Le château des Bergeries, situé en parti sur Vigneux, a été construit sous le règne de Louis XI, au XVe siècle. En 1945, ce château devient l’Ecole d’administration des officiers de l’intendance. Il abrite l’Ecole nationale de police depuis 1989.

La maison du Gros Buisson
Parc du Gros Buisson
La maison bourgeoise du Gros Buisson a édifiée dans les années 1860. Elle a été acquise par la ville en même temps que le parc du Gros Buisson qui l’entoure. Ce bâtiment accueille aujourd’hui l’Ecole municipale d’arts plastiques.

Le château Dorgère
Rue Pierre Marin
De style fin XIXe, son nom vient de l’une de ses anciennes propriétaires, Arlette Dorgère, actrice de variétés. M. Navoit, ancien maire de Vigneux, y accueillait chaque été sa petite fille, qui devint plus tard Mme Alphonse Daudet. Les anciennes écuries du château aujourd’hui restaurées accueillent des services municipaux et la Maison de l’entreprise et de l’emploi.

Le château de Courcel
Chemin de Courcel
Edifié en 1878 par Georges Chodron de Courcel, le château et son parc accueillent aujourd’hui le centre de loisirs primaire de la ville.

Le foyer Jeanne d’Arc
Place du 11 novembre
Ce grand bâtiment est l’ancien dispensaire de la ville ouvert dans les années 1920. Depuis 1982, c’est un foyer pour handicapés adultes géré par les Œuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte.

La pierre à Mousseau
Accès Port aux Cerises
Menhir d’une hauteur de 2,70 mètres, vestige de la période du néolithique (entre –4000 et –02000 ans av. J.-C.), cet emblème celtique pouvant être admiré dans la base de loisirs du Port aux Cerises est la preuve du passé historique très riche de notre commune. Les menhirs auraient servi de délimitation de territoire, de rappels d’évènements ou bien marqueraient l’emplacement de sépultures.

L’arbre de la liberté
Place de l’Arbre de la liberté
Pendant la Révolution française, on plantait des arbres comme symbole de liberté. L’arbre de Vigneux-sur-Seine a été planté en 1793. Endommagé par l’armée prussienne en 1870, il fut abattu en 1905 à l’occasion de la fête Communale.
Un chêne lui succéda en 1969 puis, en 1993, on planta un Magnolia grandiflora que nous pouvons encore admirer aujourd’hui.

La fontaine Saint-Pierre
Rue Pierre Marin
Vous pouvez découvrir des restes de la fontaine Saint-Pierre dans un petit renfoncement à l’angle du passage Saint-Pierre et de la rue Pierre Marin. Cette ancienne fontaine avec une auge en pierre pour abreuver les bestiaux a été construite par M Navoit, maire de Vigneux, en 1863 devant le château Dorgère.Ce serait sa petite fille, future épouse d’Alphonse Daudet, qui aurait par mégarde brisé la petite statuette de St-Pierre qui était posée dans la petite niche.


Rechercher sur ce site :
{Ville de Vigneux-sur-Seine} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional